Présidentielle 2017{0}

Il n’aura échappé à personne qu’une fois de plus la question de la reconnaissance des identités régionales est totalement absente des programmes des 11 candidats. Si nous ne sommes pas surpris pour certains, d’autres auraient pu mettre ce sujet dans leur projet. Est-il utile encore ici de souligner l’importance de la richesse que ce pays possède dans la diversité des langues qui sont de véritables ponts avec nos voisins. L’alsacien, le catalan, le basque, le flamand pour ne citer que ces langues sont des opportunités d’emplois pour nos jeunes. La France est en quête depuis des années à vouloir réduire son taux de chômage et elle méprise une des solutions qui est le bilinguisme de proximité. Ce n’est pas parce que l’on chante du bout des lèvres l’hymne corse que pour autant on met en avant cette France riche de ses cultures régionales.

Chritian Troadec a jeté l’éponge, c’est assurément un échec pour tous les régionalistes de l’hexagone. Nous pouvons aussi nous poser la question sur les causes de cet échec et sans aucun doute , les régionalistes restent encore trop isolés les uns des autres quand, en fait, leur union en ferait une majorité indéniable en France. Alors il est donc urgent de tisser cette toile régionaliste au-delà des partis classiques qui continueront à nous mépriser tant que nous resterons isolés les uns des autres.

LIEVEN Michel

Président du Cercle Michiel de Swaen